Homélie du dimanche 29 octobre – 30ème dimanche du temps ordinaire.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (22, 34-40)

En ce temps-là, les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

image h 29 octobreHomélie du père Michel

Savez-vous qu’il existe un petit livre intéressant écrit par Pierre Bayard qui est intitulé « comment parler des livres que l’on n’a pas lu ? ». Je vous demanderai bien sûr de garder le secret car il ne faudrait pas que mes élèves qui se préparent à leur épreuve de français du bac ne viennent à l’apprendre. L’auteur pose d’emblée une question iconoclaste : quel souvenir avez-vous vraiment …

Lire l’homélie du dimanche 29 octobre 2017

Les homélies du père Michel

image h 8 octobre

Dimanche 8 octobre – 27ème dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (21, 33-43)

Lire l’homélie du 8 octobre 2017

 

 

image h 1er octobre

Dimanche 1er octobre – 26ème dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (21, 28-32)

Lire l’homélie du 1er octobre 2017

 

 

image h 24 septembre

Dimanche 24 septembre – 25ème dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (20, 1-16)

Lire l’homélie du 24 septembre 2017

Homélie du 15 août – Assomption de la Vierge Marie

image h 15 aoûtÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 39-56)

 

Homélie du père Michel

« Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée ». Rapidement, nous dit le texte.
Nous l’imaginons, Marie, rapide et jeune, bondissant sur un sentier de montagne. Nous lui donnons bien souvent la gravité un peu empruntée d’une mère supérieure de couvent d’autrefois, nous aurions bien du mal à l’imaginer enfourchant son vtt.
Laissons-nous porter en toute simplicité par la jeunesse et la fraîcheur de cette scène de l’adolescence présentée par l’Evangile du jour …

Lire l’homélie du mardi 15 août 2017

Homélie du dimanche 9 juillet

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.
Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

image h 9 juilletHomélie du père Michel

« Prenez sur vous mon joug… Oui mon joug est facile à porter et mon fardeau léger… »
Voulez-vous que nous commencions par un peu de littérature ? Il existe, vous le savez sûrement, un petit roman merveilleux écrit par une femme écrivain du XIX° siècle, George Sand, et intitulé « la mare au diable ». L’ouvrage commence par une scène de labour. Je ne résiste pas à la tentation de vous en lire quelques lignes …

Lire l’homélie du dimanche 9 juillet

Homélie du dimanche 21 mai

image h 21 maiÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean (14, 15-21)

Homélie du père Michel

Le texte de l’Évangile que nous venons d’entendre est situé dans un moment particulièrement crucial de l’existence terrestre de Jésus le Christ. Il est des mots qui portent parce que ce sont les derniers, il est des mots que l’on n’oublie pas parce qu’ils constituent une sorte de testament spirituel de celui qui n’a plus que quelques heures à vivre …

Lire l’homélie du dimanche 21 mai

 

Homélie du dimanche 14 mai

image h 14 maiÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean (14, 1-12)

Homélie du père Michel

« Je suis le chemin, la vérité, la vie… »
Laissons-nous surprendre par cette affirmation de Jésus le Christ ce dimanche. Pourquoi dit-il « je suis le chemin », et pourquoi pas « je suis le but du chemin » ou bien encore « je suis votre guide sur le chemin». C’est peut-être mon expérience de pèlerin de Compostelle qui me revient alors en mémoire …

Lire l’homélie du dimanche 14 mai

Homélies de la semaine sainte

Dimanche des Rameaux

Des cris de joie, des rameaux, Hosanna, longue vie à toi Jésus, entre en triomphe dans la ville de la paix, Jérusalem. Nous croyons en toi, tu es le Messie, le nouveau David. Les palmes ne sont pas assez nombreuses pour dessiner la forêt mouvante de ton triomphe. Les manteaux forment un tapis chatoyant et moelleux. Nous sommes si heureux de t’accueillir, Jésus, et nous sommes venus nombreux …

Lire l’homélie du dimanche des Rameaux

 

Jeudi Saint

image h jeudi saintSeigneur,
Ce soir encore, tu nous surprends infiniment dans le geste que tu poses. Laver les pieds de tes disciples… Geste du serviteur, de l’esclave, de l’enfant parfois.
L’artiste qui t’a représenté en cet instant suspendu nous invite à nous arrêter sur cette courte scène de ton Évangile …

Lire l’homélie du jeudi saint

 

 

Vendredi Saint

image h vendredi saintEcce homo / Ἰδού ὁ ἄνθρωπος / Idoύ ho anthrôpos : voici l’homme
L’homme de l’empire a-t-il laissé tomber ces mots en latin, dans la langue des conquérants et des puissants ou bien en grec, dans la langue du commerce international pour être compris du plus grand nombre ?
Philippe de Champaigne il y a quatre siècles a su figer cette image de celui que nous honorons ce soir en son étonnant triomphe …

Lire l’homélie du vendredi saint

 

Samedi Saint

image h samedi saintCe soir tu nous invites, Seigneur, la table est mise. Pour tes deux disciples qui t’ont rencontré sur la route d’Emmaüs tu étais encore un inconnu. Un voyageur croisé sur la route avec lequel on se met à table dans l’auberge. L’artiste a choisi de te présenter en un lieu qu’aucun détail ne permet de reconnaître vraiment. Cela pourrait donc aussi être chez nous tout à l’heure …

Lire l’homélie du samedi saint

 

 

Matin de Pâques

Vous savez, il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Voilà sans doute l’une des grandes leçons de ce matin de Pâques, un enseignement majeur du grand message de la résurrection que nous fêtons ce matin.
Vous l’avez entendu, des femmes sont allées au tombeau de grand matin …

Lire l’homélie du matin de Pâques

Homélies des 3ème et 4ème dimanches de Carême

image h 19 mars

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (4, 5-42)

Franchement, n’a-t-elle pas mieux à faire que d’aller trainailler du côté du puits de Jacob alors que depuis un bon moment les gamins du village sont venus annoncer qu’un groupe d’étrangers arrivaient au village ? « Elle », on l’appellera la samaritaine parce que l’Evangéliste n’a pas donné son nom, la Samaritaine comme on l’aurait appelée la Savoyarde ou l’Annécienne. Seulement cela ne sonne pas très bien car si tout le monde nous envie d’être savoyards …

Lire l’homélie du dimanche 19 mars

 

 

image h 26 mars

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (9, 1-41)

Ils font partie du paysage, les mendiants de toutes sortes, les vrais et les faux, les repoussants et les touchants, à tel point qu’ils semblent tenir les colonnes et les murs contre lesquels ils s’appuient de génération en génération. Ils ont toujours été là, ils se renouvellent et parfois, même, ils semblent se multiplier. Surtout autour des sanctuaires. On les entend répéter aux gens qui vont prier …

Lire l’homélie du dimanche 26 mars

Homélie du dimanche 12 mars

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (17, 1-9)

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

image h 12 marsHomélie du Père Michel

Transfiguration…
« Celui qui n’ose pas regarder le soleil en face ne sera jamais une étoile » disait le peintre William Bake.
Regarder le soleil en face… Oui, c’est vraiment une très jolie expression, un peu mystérieuse sans doute mais tellement tentante … Une de ces expressions que les jeunes, lorsqu’ils apprécient la poésie, aiment citer sur leurs blogs.
Mais regarder le soleil en face, il semble tout de même concrètement que ce ne soit pas une très bonne idée …

Lire l’homélie du dimanche 12 mars