Ecoles d’Oraison des Savoie

Historique

En l’an 2000, Marie-Madeleine et Claude Sabatié, membres de l’OCDS (Ordre Séculier du Carmel), créent l’École d’Oraison de Chambéry qu’ils animent jusqu’en 2009. Puis ils passent le relais à une équipe d’anciens participants à l’Ecole d’Oraison.
En 2010 ils fondent à Annecy l’École d’Oraison Carmélitaine de Hte-Savoie, sur les mêmes bases. Depuis 2012 cette école de Hte-Savoie est animée par une équipe à laquelle ils ont également passé le relais.

L’oraison est le charisme du Carmel. Les religieuses du Carmel de Chambéry connaissent les dates des rencontres de l’Ecole et les accompagnent particulièrement dans leur prière.

Fondements de l’Ecole d’Oraison

1. Pour qui ?
La prière est une fonction naturelle de l’homme. (Alexis Carrel, prix Nobel)
En Matthieu 6-6, l’Évangile définit l’oraison : » Pour toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre la plus retirée, verrouille ta porte et adresse ta prière à ton Père qui est là dans le secret. »
L’École d’oraison veut répondre à tous ceux qui ressentent ce besoin de prière intime solitaire, quelle que soit leur spiritualité.
Les profils des participants sont variés : hommes et femmes, jeunes et personnes âgées, actifs et retraités, religieux et laïcs……..

2. Quel contenu ?
La session commence par le rappel que l’oraison s’adresse au Dieu Vivant.
Le programme pédagogique comprend 3 étapes : «la découverte de l’oraison », puis « l’orant face à Dieu » et, enfin, « l’orant dans la vie active ».
Partant des aspects concrets de l’oraison tels que le corps, l’organisation du temps, etc., il aborde ensuite les difficultés dans l’oraison mais aussi les grâces reçues, le lien entre action et contemplation au quotidien.
En commençant par des éléments concrets et par l’expérience de l’oraison, les participants sont amenés à découvrir eux-mêmes les multiples facettes de ce chemin vers Dieu.
Le contenu de cet enseignement s’appuie sur l’expérience, les témoignages et les écrits de ceux qui nous ont tracé le chemin sur cette voie qu’est l’oraison, en particulier les saints (et bienheureux) du Carmel : Thérèse d’Avila, Jean de la Croix, Edith Stein, Thérèse de Lisieux, Elisabeth de La Trinité… mais cet enseignement s’appuie également sur d’autres orants religieux et laïcs tels Maurice Zundel, le Père Caffarel, le Père Marie-Eugène, Camille C., Laurent de la Résurrection… et, plus près de nous à Annecy, Saint François de Sales, Sainte Jeanne de Chantal.
Le texte de l’enseignement de l’école a été officiellement approuvé par l’Église. Il a été soumis à l’examen d’un théologien par l’Archevêque de Chambéry, examen à l’issue duquel l’Archevêque a écrit une préface pour la publication éventuelle de cet enseignement.
Le Provincial du Carmel de la Province France-sud a également approuvé la création de l’Ecole d’Oraison et son enseignement.

3. Quelle pédagogie ?
L’oraison doit devenir une joie pour les participants. Ils doivent en arriver à l’intégrer comme un élément fondamental de leur vie, jusque dans les moindres domaines du quotidien.
Engagement des participants :
L’engagement des participants de faire 10 minutes d’oraison minimum chaque jour pendant la durée de la session, conditionne leur inscription à l’école d’oraison.
Imprégnation par la durée :
Trop souvent après la simple écoute de conférences, les participants en oublient rapidement le contenu. Notre école mise, elle, sur une imprégnation durable, du fait de la durée de la session (12 rencontres bimensuelles), de l’étude des documents reçus et étudiés, et de l’apprentissage de l’oraison en commun.
Á l’issue de la session, les participants ont donc déjà une expérience de près de 6 mois d’oraison quotidienne.

Organisation d’une session annuelle de l’Ecole d’Oraison :
1.
Un important ‘’matériel pédagogique » est distribué à chaque rencontre, incitant les participants à produire, entre 2 rencontres, un effort personnel d’approfondissement. Ainsi bâtissent-ils eux-mêmes leur route vers l’union divine. Les animateurs ne sont que des « éveilleurs », eux-mêmes en chemin dans l’oraison quotidienne. De plus, l’Ecole d’Oraison met à la disposition des participants une bibliothèque et audiothèque où figurent tous les livres répertoriés dans la bibliographie ainsi que des documents audio (conférences sur l’oraison.)
2.
Chaque séance se termine par une oraison commune, de 10 minutes dans les 2 premières rencontres, pour croître régulièrement jusqu’à 30 minutes. Ainsi les participants s’habituent-ils à cette dernière durée avec l’aide du groupe et dans une joie fraternelle.
3.
En fin de session, les participants font une évaluation de l’Ecole d’Oraison.
Lors de la 12ème rencontre, au cours d’une messe de clôture, les participants sont « envoyés en mission », par l’Équipe de l’école et par le Prêtre célébrant, pour apporter l’oraison à leurs frères dans le monde.
4.
Un mois après la douzième rencontre les participants sont invités à une soirée facultative, tour de table de témoignages et oraison collective, afin de se soutenir sur ce chemin désormais parcouru en totale autonomie.

Contact : ecoleoraisonannecy@yahoo.fr